Qu’est-ce que l’éducation à la citoyenneté ?

Selon la constitution française, la citoyenneté comporte des droits et des devoirs. Elle fait partie du lien social qui met en cause l’égalité de droits et de devoirs associés à la citoyenneté qui fonde le lien social religieux ou dynastique. L’éducation à la citoyenneté, quant à elle, vise à créer des sociétés plus pacifiques, tolérantes, inclusives et sûres. Cette éducation forme les individus à faire leur devoir envers la nation. Cela signifie qu’elle mène chaque individu dans formation plutôt politique pour l’inciter à devenir citoyen afin qu’il prenne part à la vie politique de sa nation.

Quel est le but de l’éducation à la citoyenneté ?

L’éducation à la citoyenneté a pour but de mettre à la disposition des apprenants, quel que soit son âge, d’assumer un rôle actif (au niveau local, voire mondial) dans la construction de sociétés plus disciplinées. Dans la plupart des pays d’Europe, d’Amérique du Nord et du Pacifique, la citoyenneté est un élément obligatoire. Cela suppose que la citoyenneté est intimement liée à la politique. Pour ainsi dire que l’éducation politique dans les écoles des pays démocratiques occidentaux se concentre surtout dans l’acte de privilégier les institutions politiques, des droits et des responsabilités des citoyens. Il considère, de ce fait, que l’éducation à la citoyenneté empêche une nation de devenir chaotique.

Les bases de l’éducation à la citoyenneté

L’éducation à la citoyenneté est essentielle à chaque individu pour acquérir le statut de citoyen et d’en jouir ainsi de tous les droits qu’il occasionne. Cette éducation se base sur trois domaines distincts de l’apprentissage :

  • L’apprentissage cognitif : regroupe les connaissances et capacités à réfléchir indispensables pour mieux comprendre le monde et ses complexités.
  • L’apprentissage socioémotionnel : qui rassemble les compétences sociales permettant aux apprenants de se développer au plan affectif, psychosocial et physique ; pour pouvoir vivre avec autrui dans un climat de respect et de paix.
  • L’apprentissage comportemental : qui vise au respect mutuel du règlement et des engagements.

L’éducation à la citoyenneté doit être accomplie dès le jeune âge

L’accès à la citoyenneté se proclame qu’à la majorité civile (18 ans). Toutefois, son éducation ou son apprentissage doit être accompli avant même que cet âge soit atteint. En effet, cette éducation doit débuter, pour chaque individu, dès son plus jeune âge. Les écoles sont les endroits adéquats pour enseigner peu à peu les élèves à prendre part à la vie de leur nation. Instaurer progressivement dans leur conscience que chaque citoyen a des devoirs envers sa nation est l’objectif de l’éducation à la citoyenneté chez les enfants et adolescents. De plus, l’éducation à la citoyenneté ne se réduit à enseigner aux élèves ce qu’est la démocratie, elle façonne également chaque individu dans ce qu’est la discipline et le savoir-vivre au niveau d’une société.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *